Instant cinéma {13}

♦ J’ai visionné ♦

♣ American Sniper de Clint Eastwood { En salle  le 18 février  – 2h12 minutes}

american sniperSynopsis:  Le destin de Chris Kyle, tireur d’élite d’exception qui officia à la Navy de 1999 à 2009.

Mes impressions:  Clint Eastwood n’est pas seulement un excellent acteur, c’est également un très bon réalisateur. J’avais déjà vu et apprécié de ce dernier  Million Dollar baby (2004) Gran Torino (2008), Au- delà (2010),  Jersey boys (2014). Son dernier film, American Sniper, ce fait pas exception.

Ce film est un biopic sur Chris Kyle, sniper qui officia à la Navy entre les années 1999 et 2009. Comme le titre peut nous le laisser entendre, le film se centre très peu sur la jeunesse de Chris Kyle mais plutôt sur son parcours professionnel et sa participation  à la guerre menée contre l’Irak.

Chris Kyle a reçu une éducation plutôt stricte où la virilité tient une place importante. Un dicton  de son père va le marquer et faire de lui ce qu’il sera à l’âge adulte, un « sauveur » : « il y a trois catégories d’hommes: les moutons, les loups et les chiens de bergers ». Chris fait partie de la troisième catégorie, un homme prêt à se battre contre les méchants (les loups) pour défendre les plus faibles (les moutons). Nous sommes donc dans une vision assez manichéenne de la société.

Faute de pouvoir devenir Cow-boy, Chris s’engage dans l’armée américaine. Très vite ses talents de tir sont remarqués. Juste après s’être marié, Chris est appelé pour combattre en Irak…

C’est un film réaliste qui permet d’être totalement immergé dans l’horreur de la guerre. Bradley Cooper nous offre un très bon jeu d’acteur où il n’a pas hésité  à se transformer physiquement pour ressembler à  Chris Kyle. J’ai aimé voir les conséquences qu’engendrent la guerre sur le psychisme des soldats américains. Lorsque Chris rentre de ses  missions, il n’arrive pas à être totalement présent pour sa famille. Il n’est que l’ombre de lui-même, traumatisé par la guerre, à l’affut du moindre  bruit et ne pensant qu’aux soldats américains restés au Moyen Orient. La guerre devient pour lui une obsession. De par son éducation,  Chris est un modèle de patriotisme, il voue un amour inconditionnel à l’Amérique à qui il dédie sa vie. La chute finale fait froid dans le dos…

Je ne sais pas si ce film peut être considéré comme patriotique ou si justement Clint Eastwood dénonce les horreurs de la guerre et  la mentalité américaine, mais en tout cas c’est un film très réussi. Il est haletant, passionnant et émouvant !

♦ Envie de regarder ♦

♣Big eyes de Tim Burton { en salle le 18 mars 2015- 1h46 min}big eyes

Synopsis: Biopic de deux artistes dont les peintures d’enfants aux grands yeux ont été les premières œuvres d’art vendues en masse dans les années 50-60.

Pourquoi ce film: Parce que je suis une fan inconditionnelle de Tim Burton, j’ai vu (pratiquement) tous ses films! En plus, j’aime beaucoup les biopics!

 

♣Dear White People de Justin Simien { en salle le 25 mars 2015- 1h48 min}

Synopsis: La vie de quatre étudiants noirs dans une prestigieuse faculté adearméricaine, où une soirée populaire et scandaleuse organisée par des étudiants blancs va créer la polémique

Pourquoi ce film: Parce que le thème de ce long métrage- la lutte pour l’égalité, les discriminations, l’intégration de la communauté noire dans la société américaine- est  toujours d’actualité.  Cependant, ce film va traiter  ces thèmes de manière humoristique et satirique pour rendre le sujet plus léger.

 

White Shadow de Noaz Deshe { en salle le 11 mars 2015- 1h57 min}

whiteSynopsis: En Tanzanie, Alias un jeune albinos est envoyé en ville et va devoir affronter les difficultés de la vie et de la différence.

Pourquoi ce film: Un film sur un sujet véridique et extrêmement dur à comprendre pour nous autres occidentaux. Un film « coup de poing » qui sera difficile à visionner mais indispensable!

Publicités

10 réflexions sur “Instant cinéma {13}

  1. Effectivement, American Sniper est perturbant car on a du mal à situer le message derrière mais j’ai vraiment beaucoup aimé. Big Eyes a été un coup de coeur pour moi, magnifique! Mais bien différent de ce que fait Burton d’habitude! Je note Dear White People, il pourrait m’intéresser.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s