Cité 19 (tome 1 ville noire) de Stéphane Michaka {28}

Couverture Cité 19, tome 1

Paris, 2013 ; Faustine, la fille du gardien-chef du musée d’Orsay, vit son adolescence entre ses amis de lycée et le musée où elle flâne le soir après la fermeture. Quand des policiers frappent à sa porte pour lui annoncer la mort de son père, son univers s’écroule. Après avoir dû l’identifier à la morgue, Faustine, assaillie de doutes et de questions décide de mener l’enquête.

Édition PKJ  ◊ 349 pages ◊ octobre 2015 ◊ 17 euros

 

 

 

tampon-clear-arabesque

Auteur de plusieurs romans (La somnambule, Ciseaux ,…), Cité 19 est son premier roman classé en littérature Young adult. Ce premier tome – qui mélange SF, historique et fantastique– relate l’aventure de Faustine, adolescente de 17 ans, fille du gardien-chef du musée d’Orsay et fascinée par le Paris du XIXe siècle.

Une semaine avant de passer son baccalauréat, Faustine apprend la mort de son père. Venue identifier le corps  à la morgue, Faustine commence à douter des circonstances réelles du décès et décide de mener son enquête.

Son instinct la pousse jusque dans le tunnel du métro de la Cité où elle tombe dans le coma. En se réveillant, la capitale semble légèrement différente, et pour cause, Faustine se trouve dans le Paris du XIXe siècle. Pour s’adapter à cette époque hostile, Faustine décide d’adopter une nouvelle identité. Elle devient Faustin, journaliste au Petit Journal. Dans le cadre de son travail, Faustin(e)nous plonge dans les rues sombres et les soirées mondaines de Paris à la recherche d’un assassin mystérieux…

tampon-clear-arabesque Même si j’ai reçu ce livre dans le cadre d’un partenariat, ce roman me tentait depuis sa sortie et je l’aurais acheté.

Le résumé de la quatrième de couverture était très intrigant, car il proposait un contenu vraiment différent de tous les romans  Young adult actuels. En effet, ce roman se déroule en France au XIXe siècle et pas dans un futur dystopique.

On pourrait penser qu’il s’agit d’une « banale » histoire de voyage dans le temps, mais détrompez-vous, ce roman réserve un énorme retournement de situation ce qui le rend encore plus captivant. Stéphane Michaka arrive réellement à nous surprendre grâce à son univers riche et cohérent, les descriptions sont efficaces et son héroïne est atypique. Faustine est un personne très mûre pour son âge, elle arrive à s’adapter rapidement à sa nouvelle situation grâce à son intelligence et son autonomie.

En bref, j’ai beaucoup aimé ce roman Young adult pour son ambiance particulière, son univers complexe et original, l’écriture fluide de l’auteur et son héroïne atypique.Enfin, Cité 19 permet de faire découvrir de manière ludique le 19e siècle aux adolescents d’aujourd’hui. J’ai hâte de lire la suite et fin de cette série qui doit sortir ce mois-ci.

tampon-clear-arabesqueJe remercie chaleureusement masse critique babelio et les éditions Afficher l'image d'origine pour cette lecture!

Publicités

8 réflexions sur “Cité 19 (tome 1 ville noire) de Stéphane Michaka {28}

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s