Freddie Friday- Eva Rice {36}

Couverture Freddie Friday

Marnie, petit génie des mathéma-tiques du prestigieux établissement St Libby, a tout de l’élève modèle. Jusqu’au jour où, avec son amie Rachel, elle commet l’irréparable. Pour oublier, elle va noyer son angoisse dans l’alcool.

Juste avant ces événements drama-tiques, elle a fait une rencontre singulière : sa seule raison de vivre, désormais, sera de revoir Freddie Friday, ce garçon qui travaille à l’usine de céréales Shredded Wheat. Ses rêves vont devenir les siens.

 Édition Baker Street/ 352 pages/21 euros

 

 

 

 

 

tampon-clear-arabesque
Freddie Friday est un  roman d’apprentissage raconté à deux voix. Tout d’abord, celle de Marnie F., une jeune fille très douée en mathématiques et élève au prestigieux établissement St Libby. C’est une jeune fille sans problème, promis à un avenir radieux, jusqu’au jour où un évènement dramatique se produit et où Marnie est contrainte de changer d’école. Marnie va alors sombrer dans l’alcool pour tenter de ne plus ressentir cette culpabilité.
Juste avant ce drame, Marnie fait la connaissance de Freddie Friday, garçon singulier qui travaille comme électricien dans une usine à céréales mais qui rêve de devenir danseur. Cela tombe bien, l’ancienne professeure de mathématiques de Marnie – Julie C.- (la deuxième voix) fut danseuse professionnelle.
tampon-clear-arabesqueFreddie Friday n’est pas une histoire triste ou pathétique mais plutôt un roman sur l’espoir. Grâce à la force de leur trio, Marnie, Julie et Freddie arrivent à se reconstruire. Ils font de leurs faiblesses une force afin de surmonter les épreuves, apprendre à se pardonner et aller de l’avant pour réaliser leurs rêves.
C’est également un roman sur les premiers émois amoureux, les chagrins d’amour et l’admiration. Les personnages changent et s’améliorent au contact des autres. Marnie subit la transformation la plus radicale. Nous la rencontrons jeune fille pour mieux la quitter jeune femme.
En bref, Freddie Friday fut un roman réconfortant qui se lit très rapidement. L’écriture est fluide, l’alternance des points de vue permet de garder un bon rythme et le point fort du roman reste le traitement psychologique des personnages. J’ai également bien aimé le contexte historique du roman (Angleterre, année 70).
Ce partenariat m’a également permis de découvrir une maison d’édition et une écrivaine.
Merci à masse critique babelioet aux éditions Afficher l'image d'origine pour cette lecture!
 
Publicités

6 réflexions sur “Freddie Friday- Eva Rice {36}

  1. Coucou. Juste un petit message pour te dire que je pense que tu as fait une erreur dans le nom de l’auteur dans le titre de l’article. Tu as mit Anne Rice. Tu peux supprimer le message une fois lu ^^’ ( je n’ai pas trouvé d’autres moyens de te contacter ^^’).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s