Favoris du mois d’octobre {44}

favorisHalloween est passée, flippette que je suis, je me suis contentée de regarder Charlie et la chocolaterie (le choco, les bonbons, #toutçatoutça). Le mois de Novembre va me permettre de préparer ma venue au Salon du livre et de la presse jeunesse, qui aura lieu entre le 30 novembre et le 5 décembre. Étudier le programme, voir les conférences pro. qui pourraient m’intéresser, connaître la liste des auteurs invités, etc.

Ce mois de novembre sera également propice pour rester bien au chaud chez soi, prendre son temps, allumer des bougies parfumées, manger une bonne raclette et préparer sa liste de cadeaux pour Noël! 🙂

filmscafeNew York, dans les années 30. Coincé entre des parents conflictuels, un frère gangster et la bijouterie familiale, Bobby Dorfman a le sentiment d’étouffer ! Il décide donc de tenter sa chance à Hollywood où son oncle Phil, puissant agent de stars, accepte de l’engager comme coursier. À Hollywood, Bobby ne tarde pas à tomber amoureux. Malheureusement, la belle n’est pas libre et il doit se contenter de son amitié. Jusqu’au jour où elle débarque chez lui pour lui annoncer que son petit ami vient de rompre. Soudain, l’horizon s’éclaire pour Bobby et l’amour semble à portée de main…

Je n’arrive toujours pas à me l’expliquer mais Woody Allen est l’un de mes réalisateurs préférés (après T. Burton of course). Ses films sont toujours simples, épurés, avec des sujets semblables mais je me sens toujours apaisée lorsque je regarde un de ses films. J’adore l’atmosphère qui s’en dégage, l’esthétisme soigné, le réalisme des sujets, les dialogues mordants et les acteurs toujours choisis avec grand soin.

Dans cette série primée aux Emmy Awards de la créatrice de « Weeds », une New-Yorkaise privilégiée finit en prison quand elle est rattrapée par son passé criminel.

Pour le moment, j’ai regardé les deux premières saisons au mois d’Octobre et j’ai accroché dès le premier épisode.
Adapté d’un roman autobiographique, nous suivons le quotidien carcéral de Piper et des autres détenues. Chaque détenue à sa propre personnalité et sa propre histoire, ce qui les rend super attachantes.
Loin d’être manichéen, cette série dépeint les bons et les mauvais côtés d’une prison et réussit à aborder plusieurs thématiques sociétales, tels que l’avortement, la difficulté à se réinsérer ou encore l’inégalité judiciaire.

 

musique-v2La chanson culte de REM Losing My Religion revisitée par le super groupe folk Passenger, cela ne pouvait être que merveilleux! A écouter en boucle 😉

diversSur le site Que faire à Paris, j’ai repéré plusieurs expositions qui pourront me plaire pour les mois à venir. Pour le mois d’octobre, j’ai décidé de commencer par celle proposée au musée de l’Orangerie: la peinture américaine des années 1930.
Gratuite pour les moins de 26 ans, cette exposition m’a permis de découvrir l’art américain que je connaissais très mal.
C’est un art très varié et réaliste qui explore plusieurs facettes de la société américaine des années 1930. Que ce soit la grande dépression (chute de la bourse) avec la montée du chômage, la puissance industrielle ou encore le retour au monde rural. Cette première partie m’a permis d’admirer les merveilleux paysages de Grant Wood, plus connu pour sa toile American Gothic.
Afficher l'image d'origine
Grant Wood
La deuxième partie de l’exposition montre que paradoxalement, à cette même époque les Américains souhaitaient également à tout prix se divertir (musique, danse ou encore fête). Enfin, une grande partie est consacrée à l’Histoire américaine: le premier Thanksgiving, la guerre d’indépendance ou encore le passé esclavagiste.

 

 

 

litt-v2Je suis contente, ce mois-ci j’ai réussi à lire plus de 11 ouvrages, cela faisait longtemps que cela ne m’étais pas arrivée! Mon favoris livresque du mois d’Octobre est attribué à Ma mère et moi de Brahim Metiba.

ma-mereC’est une histoire d’amour et de dialogue impossible entre un fils et sa mère.
Lui, 37 ans, né en Algérie, habite en France depuis 14 ans. Elle, vit en Algérie.
Il est intellectuel. Elle ne sait ni lire ni écrire.
Il est homosexuel. Elle aimerait qu’il se marie avec une musulmane.

Étant donné que c’est un roman que j’ai reçu dans le cadre d’un service presse, je vous rédigerai une chronique séparée et complète. En attendant, je trouve que ces quatre phrases de synopsis résument à merveille ce court roman d’une soixantaine de pages.

Et vous, des favoris au mois d’Octobre? 😉

Publicités

4 réflexions sur “Favoris du mois d’octobre {44}

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s