Ma mère et moi de Brahim Metiba {48}

Ma mère et moi couverture de Brahim Metiba


Ma mère et moi est un merveilleux texte à la langue épurée qui s’adresse à la fois au cœur et à la raison. Une mélopée lancinante et mélancolique qui vous prend à la gorge. Une fable moderne sur des sujets au cœur de la société actuelle : la confrontation des cultures, la sexualité, la judéité et l’islam, le vivre-ensemble …

 

Édition du Mauconduit/64 pages/7,5 euros

Sélection du prix liste_premiere-selection-du-prix-hors-concours-2016_7912

laurierPremier roman de Brahim Metiba, Ma mère et moi est un roman « autobiographique » sur sa relation complexe avec sa mère. L’amour est palpable entre ces deux êtres même si tant de choses les séparent.
Lui vit en France depuis 14 ans. C’est un intellectuel et un homosexuel. Sa famille est retournée vivre en Algérie, sa mère ne sait ni lire, ni écrire et elle aimerait qu’il se marie avec une femme de confession musulmane.
Malgré toutes leurs oppositions, le narrateur essayera de se rapprocher de sa mère. Pour cela, il décide de lui lire, jour après jour, Le livre de ma mère d’Albert Cohen, un roman qui rend hommage à sa mère décédée.
Il profite de la lecture de ce roman pour aborder avec sa mère de sujets divers, comme la religion, le mariage ou encore la culture où leurs avis divergent à chaque fois.
laurierJ’ai beaucoup aimé cette histoire au style épuré qui est une véritable déclaration d’amour pour sa mère.
En quittant son pays, le narrateur a changé, il s’est éloigné de sa culture natale pour s’imprégner de la culture française. Il essaye de secouer sa mère dans ses certitudes et dans sa pensée « étroite et figée ». De même, sa mère tente de modifier sa vision des choses afin qu’elle devienne conforme à la sienne.
Ce court texte qui s’étend sur une vingtaine de jours a fait écho à mon quotidien. En effet, je travaille dans une bibliothèque qui accueille un public multiethnique et je constate très souvent ce phénomène. Les adultes sont beaucoup plus attachés à leur culture et à leur tradition, contrairement aux enfants qui s’approprient pleinement les deux cultures pour mieux s’intégrer dans leur nouveau pays.

Merci aux éditions Afficher l'image d'origine pour ce service presse!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s