Libérées ! Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale de Titiou Lecoq

Libérées !

« Un jour, je me suis demandée : pourquoi est-ce moi qui ramasse les affaires qui traînent ? Je n’ai trouvé qu’une seule réponse. Parce que je suis une femme qui vit avec un homme et deux enfants et que, conséquemment, les corvées, c’est pour ma gueule. »

Édition Fayard

260 pages

17 euros

 

 

 

Titou Lecoq propose un éclairage très intéressant sur le comportement des femmes face aux tâches ménagères. Pour écrire cet essai, l’auteure s’appuie sur sa propre expérience et prend l’exemple d’une chaussette (sale ?) qui traîne par terre.
A travers ce simple exemple, Titiou Lecoq montre comment notre héritage historique et culturel est la cause de tous nos maux. En effet, jusque dans les années 80, les femmes recevaient des cours relatifs à l’entretien d’une maison.
De nombreuses statistiques récentes témoignent qu’aujourd’hui encore les femmes passent beaucoup plus de temps à s’occuper des tâches ménagères que les hommes, même si la femme travaille autant professionnellement que l’homme. Et cela ne fait qu’empirer avec l’arrivée d’enfants dans le foyer…
Avec beaucoup d’humour et une bonne documentation Titiou Lecoq révèle que cette « inégalité supportable » persiste encore aujourd’hui. Une des solutions à mettre en place serait de changer notre manière d’éduquer nos enfants. En effet, nous éduquons différemment nos enfants selon leur sexe, c’est notamment ce que démontrait  Chimamanda Ngozi Adichie dans « nous sommes tous des féministes » et « chère Ijeawele ».

Bref, à faire lire aux hommes et aux femmes de votre entourage !

 

Merci à et aux éditions pour cette lecture.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s